Prise de possession du véhicule

Une fois arrivé sur place, une mauvaise surprise peut vous attendre : le véhicule que vous avez demandé n’est plus disponible ou présente des dégâts. Comment réagir ?

Mise à jour : Juillet 2017

Indisponibilité du véhicule réservé

Si le modèle réservé ne correspond pas (faute de disponibilité) à celui finalement prêté, vous n’avez pas à payer plus en cas de véhicule d’une gamme supérieure. En cas de véhicule d’une gamme inférieure, le prix doit par contre être réajusté. Si aucun véhicule de remplacement ne répond à vos exigences précisées lors de la réservation (boîte de vitesse automatique, quatre portes…), vous pouvez alors refuser tout modèle de remplacement et annuler la réservation.

Etat des lieux de départ

En présence d’un employé du loueur, un état des lieux doit être établi lors de la prise du véhicule. Exigez-le du loueur s’il ne vous le propose pas de lui-même: il faut faire noter par écrit sur le contrat de location tous les dommages (éraflures, chocs...) et vérifier que les éléments supplémentaires prévus (GPS, poste radio, siège enfant...) sont disponibles. Attention, ces options se règlent généralement sur place et leur coût risque donc d’alourdir votre facture initiale.

Vérifiez également le niveau de carburant. Si possible, prenez des photos des dommages apparents. Les termes relatifs à la location figurant sur votre contrat de location définissent votre niveau de protection. Il est donc extrêmement important de vérifier si votre contrat fait bien apparaitre les éléments souscrits lors de la réservation.

Si quelques mètres après le départ, vous vous rendez compte d’un dommage ou d’un dysfonctionnement du véhicule qui n’a pas été signalé lors de l’état des lieux, appelez immédiatement le loueur pour l’en informer et prenez des photos des dommages apparents.

Consultez notre brochure : Louer un véhicule en Europe