Les zones environnementales en Europe

Depuis quelques années, on assiste à la mise en place de restrictions de circulation locales et de zones environnementales dans les différentes villes européennes. Tour d’horizon des règlementations existantes.

Pays dans lesquels il existe des zones environnementales

Certaines villes en Italie ont mis en place des zones à trafic limité (« Zona Traffico Limitato ») afin d’interdire l’entrée des voitures dans les centres villes historiques.

Pour circuler dans certaines villes en Allemagne, il est obligatoire d’avoir une vignette écologique (« Umweltplakette ») sur votre pare-brise.

En Espagne, depuis le 1ᵉʳ janvier 2023, de nouvelles zones à basses émissions (ZBE) sont introduites dans 149 villes et municipalités. Cela concerne les grandes agglomérations (Madrid, Barcelone, Cordoue, Séville…) mais aussi toutes les villes de plus de 50 000 habitants.

Les véhicules avec une plaque d’immatriculation française ne peuvent pas acheter de vignette espagnole. En revanche, la vignette Crit’air française est reconnue en Espagne. Il n’est donc pas nécessaire d’acheter une vignette espagnole. Vérifiez cependant l’équivalence entre la classification française et la classification espagnole.

A Barcelone, il est obligatoire d’enregistrer son véhicule avant d’entrer dans la ville. Si votre véhicule répond aux critères environnementaux fixés par la ville, vous vous verrez accorder un permis longue durée pour circuler à Barcelone. Sinon, vous devrez demander un accès occasionnel limité à 24 jours dans l’année. La ZBE est active du lundi au vendredi de 7h à 20h. Il faut s’enregistrer en ligne et payer une taxe de 7 euros

Il existe des éco-zones dans la plupart des grandes agglomérations norvégiennes.

Les villes de Stockholm, Malmö, Helsingborg, Göteborg, Lund, Mölndal, Umeå et Uppsala ont mis en place des zones environnementales, interdisant l’accès des poids lourds (>3,5 t) à ces zones.

Depuis le 23 octobre 2023, il existe des zones environnementales dans les métropoles danoises de Copenhague, Frederiskberg, Aalbord, Odense et Aarhus.

Les anciens véhicules diesel immatriculés avant le 1er janvier 2011 doivent faire l’objet d’une inscription en ligne avant d’entrer dans une zone environnementale.

Quand vous entrez dans une zone environnementale, votre véhicule est surveillé par des caméras de surveillance qui lisent la plaque d’immatriculation. Tout véhicule non autorisé ou non inscrit encourt une amende.

Toutes les informations sur Les zones vertes au Danemark (miljoezoner.dk)

Plusieurs villes ont choisi d’introduire des zones environnementales dans leurs centres villes, interdisant leur accès aux poids-lourds et aux véhicules diesel.

Le contrôle se fait par caméra de vidéosurveillance.

L’amende varie de 75€ pour un deux roues à 280€ pour un camion (110€ pour un véhicule léger).

 

Plus d’informations (en anglais) :

La Belgique compte 3 zones environnementales (Low Emission Zones (LEZ)) :

Si votre véhicule ne répond pas aux critères, une autorisation peut vous être accordée (jusqu’à 8 fois par an), moyennant un pass journalier.

Tout véhicule immatriculé à l'étranger entrant dans une LEZ sans être préalablement enregistré est passible d'une amende de 150€ (même si le véhicule respecte les conditions d'accès de la LEZ).

Dans 15 villes et métropoles en France, vous devez vous munir de la vignette Crit’air (certificat de qualité de l’air). Elle est obligatoire pour circuler soit lors de pic de pollution, soit dans certaines zones définies. Plus d'informations sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire. La vignette indique le niveau de pollution de votre voiture. Procurez-vous une vignette Crit’air.

Deux éco-zones à Londres

Il existe deux éco-zones dans l’agglomération londonienne :

Les véhicules doivent faire l’objet d’un enregistrement en amont et les vérifications sont réalisées par caméras de vidéosurveillance.

Pour vérifier si vous devez payer une taxe pour ces trois zones, consultez :

Les amendes en cas de non-paiement s’élèvent à 180 £ pour les ULEZ et varient entre 250 £ et 2000 £ pour la LEZ.

Attention ! Une société de recouvrement a été mandatée par la ville de Londres pour envoyer les demandes de paiement.

Comment contester l'amende ?

S'il ne s'agissait pas de votre véhicule ou si vous pouvez prouver que vous avez payé le péage, faites appel de la décision en écrivant directement à Transport for London (TfL) ou sur le site Euro Parking Collection (EPC).

Que se passe-t-il si je ne paie pas l'amende ?

Si vous ne contestez pas l'amende ou si la contestation n'aboutit pas, l'amende doit être payée conformément au droit britannique.

En cas de non-paiement, vous vous exposez à des relances et des majorations.

Une exécution de l'amende par les autorités françaises n'est plus possible depuis que la Grande-Bretagne a quitté l'UE, mais cela ne change rien à la validité de la décision en Grande-Bretagne.

Pays dans lesquels il n'y a pas d'éco-zones, sauf exception

Il n’existe pas de zone environnementale.

Consultez le site officiel du Gouvernement irlandais sur leur politique de qualité de l’air.

Il n’existe pas de zone environnementale. Toutefois, certaines rues dans les centres villes sont fermées à la circulation pendant les mois d’été ou à certaines heures de la journée.

Il n’existe pas de zone environnementale, à l’exception de la ville d’Helsinki. Cette dernière a créé une éco-zone limitant l’accès et la circulation aux bus et camions poubelles dans certaines parties de la ville.

Il n’existe pas de zone environnementale. Toutefois, certaines villes à l’image de Bucarest, Baia Mare, ont interdit la circulation des véhicules dans les quartiers historiques de la ville.

Il n’existe pas de zone environnementale, à l’exception de la ville d’Athènes.

La ville a prévu un système de zones à circulation restreinte appelé « three rings ».

  • Le «narrow ring » : prévoit une règle de circulation alternée autorisant les conducteurs à circuler ou non dans la zone,  selon les derniers chiffres de la plaque d’immatriculation et selon le jour. Les jours pairs, seuls les plaques se terminant par un chiffre pair sont autorisés à circuler dans cette zone, et inversement pour les jours impairs.  La zone est délimitée au moyen d’une signalisation (symbolisée par “Δ”  sur un fond jaune). 

Période : cette mesure s’applique à partir du 1er lundi du mois de septembre jusqu’au 2ème ou 3ème vendredi du mois de juillet de l’année suivante.

Horaires : du lundi au jeudi entre 7h et 20h et le vendredi de 7h à 15h.

Exception : cette mesure ne s’applique pas les week-end et jours fériés. Ne sont pas concernés également les véhicules verts.

  • Le « wider ring » : en cas de dépassement d’un certain seuil  du niveau de pollution (fixé par le Gouvernement local), cette zone applique les règles sur la circulation alternée mentionnées ci-dessus. A l’inverse, la circulation dans la zone « narrow ring » est alors totalement interdite.
  • Le « green ring » : autorise l’accès à toutes les voitures répondant aux normes européennes « Euro 5 et 6 » ou encore tous les véhicules dont l’émission de CO2 n’excède pas 140g/km.

Il n’existe pas de zone environnementale, à l’exception de la ville de La Valette qui a mis en place un système de contrôle d’accès des véhicules dans le centre-ville appelé « City Vehicle Access » (CVA).

Ce système fonctionne grâce à des caméras installées aux points d'entrée et de sortie de la ville. Vous devez payer une taxe correspondant au temps passé dans le centre-ville, avant ou après votre passage.

Les résidents ne sont pas soumis à cette taxe.

Pays sans éco-zones

Il n'existe pas de zones environnementales dans les pays suivants : Estonie, Lituanie, Luxembourg, Pologne, République Tchèque, Hongrie, Croatie, Bulgarie, Chypre.

Aucune information

Nous n’avons à ce jour pas d’informations pour les pays suivants : Lettonie, Portugal, Autriche, Slovaquie, Slovénie.

Financé par l'Union européenne. Les points de vue et les opinions exprimés n'engagent toutefois que leur(s) auteur(s) et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'Union européenne ou du Conseil européen de l'innovation et de l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EISMEA). Ni l'Union européenne ni l'autorité subventionnaire ne peuvent en être tenues pour responsables.