Posez-vous les bonnes questions avant de cliquer !

Il est de plus en plus facile d’acheter en ligne mais pour ne pas surconsommer, il est important de réfléchir avant de cliquer. Avez-vous vraiment besoin de ce produit ?  Faut-il absolument profiter des promotions et des opérations commerciales ? Connaissez-vous bien les caractéristiques, la taille du produit pour éviter de devoir le renvoyer s'il ne vous plait pas ? Pour être un e-consommateur éco-responsable, voici les questions à se poser avant d'acheter en ligne en Europe.

Ai-je vraiment besoin de ce produit ?

Toute l'année ou à l’occasion d'opérations commerciales comme le Black Friday, le Cyber Monday etc., difficile de ne pas être tenté par un produit vendu à un prix promotionnel intéressant. Surtout quand la publicité est accompagnée de techniques de vente efficaces (affichage du nombre de "personnes intéressées par le même produit", du délai pour "profiter de cette offre"...). 

Faut-il pour autant sortir votre carte bancaire immédiatement ? Non !

Si le produit vous intéresse, posez-vous ces questions :

  • répond-il réellement à mes besoins actuellement ?
  • Ce produit était-il bien éco-responsable ? N'hésitez pas à le comparer à d'autres produits offrant les mêmes fonctions, au même prix mais répondant davantage à des critères de durabilité.

Ne tombez pas dans le piège des "dark patterns" !

Les "dark patterns" sont des éléments de design manipulateurs visant généralement à orienter vos choix d’achats en ligne. La Commission européenne a annoncé en 2020 qu’elle ferait de la lutte contre ces pratiques une de ses priorités dans le cadre de son programme d’action 2020-2025 (Nouvel Agenda du Consommateur).

Parmi les "dark patterns", on peut citer le "confirmshaming".  Le "confirmshaming" est l'acte de culpabiliser l'acheteur pour qu'il accepte quelque chose. L'option de refus est formulée de manière à faire honte à l'acheteur pour qu'il cède. Ne vous laissez pas emporter par ces techniques de marketing émotionnel qui sont prêtes à tout pour vous faire craquer et acheter le produit le plus rapidement possible.

Ce type de technique va indéniablement à l’encontre d’un marketing éco-responsable, en vous incitant à consommer un produit dont vous n'avez pas forcément besoin. 

Exemples : Au moment où vous cliquez pour refuser la proposition d’un produit similaire à prix cassé ou de communiquer votre adresse e-mail pour recevoir des promotions, un message apparait qui interprète votre réponse « non merci, je déteste économiser de l’argent » ou « non merci, je déteste recevoir des bons plans, je préfère payer plein pot ».

      Acheter d'occasion ou reconditionné : pourquoi pas ?

      Le marché de la seconde main est une mine d’or pour de nombreux objets : livres, jouets, jeux de société, meubles, matériel de sport, prêt à porter, vêtements d'enfants...

      Pour trouver l'objet dont on a besoin en occasion et à prix cassés, il existe de nombreuses plateformes en ligne ou sites vendant de l'occasion en Europe. Les plateformes de vente d'occasion dans d’autres pays européens sont notamment très pratiques si vous cherchez des produits culturels comme des livres d’occasion en langue originale par exemple.

      Acheter un produit reconditionné ("refurbished" en anglais) est aussi une solution pour acheter de la seconde main.

      Il n'y a pas encore de définition au niveau européen d'un produit reconditionné. Dans certains pays, un produit reconditionné est considéré comme un produit neuf (ex : remise en vente d'un appareil jamais utilisé, seul le colis avait été endommagé), dans d'autres, c'est un produit d'occasion (réparé avec des pièces détachées). 

      En France, un produit reconditionné est toujours d'occasion. C'est un produit dont les fonctionnalités ont été testées et si nécessaire, réparées. Il doit avoir été vidé de toutes les données personnelles enregistrées par le précédent utilisateur.

      Bon à savoir : les produits d’occasion ou reconditionné achetés auprès d’un vendeur professionnel sont couverts en Europe par la garantie légale de conformité. Attention il y a toutefois des différences avec la garantie des produits neufs. Plus d'informations dans notre article sur les garanties".

      Ai-je toutes les informations sur le produit ?

      Vous avez repéré un pantalon sur un site espagnol et vous vous demandez comment il est taillé ? Le meuble qui vous intéresse en Italie n’est illustré que par deux photos pris sous un angle similaire ? Vous n’êtes pas sûr de votre choix mais le vendeur vous propose la livraison et le retour gratuits en cas de changement d’avis ?

      Informez-vous sur le produit avant de l'acheter ! Vous bénéficiez dans l’Union européenne du droit de rétractation de 14 jours pour de nombreux produits mais retourner un produit doit rester exceptionnel !

      Changer d'avis et se rétracter de sa commande vous coûtera les frais de retour (sauf si le vendeur s'engage à les prendre en charge). Mais surtout, le retour du produit au vendeur impliquera un transport de marchandises et donc l'émission de CO₂. Sans compter le fait que certains vendeurs ne remettront pas forcément le produit retourné dans le circuit de vente…

      Le taux de retour des commandes serait de 10 à 40% selon les secteurs voire davantage dans le secteur de la mode et des chaussures.

      Bon à savoir : le droit de rétractation implique en principe que vous ayez reçu votre commande. Le but est en effet de vous donner la possibilité de tester votre produit comme vous l’auriez fait en magasin. Si vous constatez qu’il ne vous convient pas, vous pouvez alors le retourner. Evitez donc les achats impulsifs que vous regrettez rapidement ! 

      Conseils pour limiter les retours de commande

      • Privilégiez les vendeurs qui détaillent leurs produits avec des photos et des descriptions précises. Regardez sur d'autres sites pour trouver davantage d’informations ou photos du produit. Evitez de commander plusieurs tailles d’un vêtement et de renvoyer les articles qui ne vous vont pas. Sur les sites de prêt-à-porter, vous pouvez parfois visualiser le rendu des vêtements et accessoires sur un mannequin. D’autres vous informent du tour de taille, tour de poitrine des vêtements ou de comment taillent certaines gammes de vêtements ou de chaussures. Renseignez-vous !
      • N’hésitez pas à lire les avis en ligne des consommateurs ou à regarder des vidéos d’unboxing (déballage du colis et premier test du produit). Méfiez-vous toutefois des faux avis positifs comme négatifs !
      • Consultez des sites comparatifs et les réseaux sociaux des clients d’une marque. Ils peuvent parfois vous aider à faire le bon choix.
      • Vous avez encore des doutes ? Contactez le vendeur directement si des questions subsistent. Exigez de la transparence de sa part.

      Si vous avez quand même reçu un produit qui ne vous convient pas, réutilisez l’emballage d’origine pour le retour au vendeur et choisissez un transporteur respectueux de l’environnement. 

      Que m'apporte un abonnement "avantage" ?

      Vous avez repéré un livre, un vêtement ou des produits cosmétiques sur un site européen et au moment de passer commande, il vous propose de souscrire un abonnement "prime" ou "premium" voire "VIP". Cette option vous permet souvent d'être livré plus rapidement mais aussi de bénéficier de prix plus avantageux sur des nouveaux produits qui vous seront envoyés tous les mois par exemple.

      Une façon de vous pousser à la surconsommation !

      Ai-je vraiment besoin de recevoir des publicités ou une newsletter ?

      Au moment de passer commande, le vendeur vous propose de recevoir des publicités ou des offres commerciales de ses partenaires voire une newsletter ?

      N’acceptez que si d’autres produits ou services vous intéressent. En effet, l’envoi de newsletter et autres e-mails commerciaux coûte beaucoup d’énergie. N'hésitez pas non plus à vous désabonner des newsletters que vous recevez sans en avoir l'utilité.

      Le désabonnement est en principe simple et accessible via un lien en fin d'e-mail. Certains logiciels gratuits, parfois disponibles sur mobile, vous permettent de vous désabonner de plusieurs newsletters en un très court lapse de temps. Il existe également des logiciels ou plugins pour bloquer les publicités et ainsi limiter les effets incitateurs du marketing ciblé.

      Bon à savoir : la loi du 15 novembre 2021 visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France entend responsabiliser les consommateurs en les formant dès le plus jeune âge à la sobriété numérique. Il s'agit de leur apprendre à acheter en ligne et à utiliser le numérique de façon responsable.