Téléphone, Internet et streaming en France

Lors de votre séjour en France pendant les JOP 2024, vous avez sûrement envie de prévenir vos proches de votre arrivée, envoyer des photos souvenirs à vos amis, consulter vos messages, télécharger des applications... Mais l'utilisation de votre smartphone en France est-elle plus chère ? A quoi faire attention si vous achetez une carte SIM française ? Pouvez-vous profiter de vos abonnements pour regarder des vidéos à la demande ou écouter de la musique pendant votre séjour ? Toutes les réponses à vos questions dans cette foire aux questions.

Oui s'il est compatible avec le réseau GSM utilisé par la France.

Si votre téléphone dispose d'un numéro IMEI, il est en principe compatible. En cas de doute, contactez votre vendeur ou votre opérateur. 

Si vous envisagez d'utiliser des cartes SIM françaises, n'oubliez pas de débloquer votre téléphone pour pouvoir utiliser un autre opérateur.

Non.

Si vous disposez d'un forfait avec un opérateur basé dans l'Espace Economique Européen (les 27 pays de l'UE + Norvège, Islande et Liechtenstein), l'Europe a supprimé les frais de roaming lorsque vous voyagez occasionnellement dans un autre pays de l'EEE. Vous n'avez pas à payer de frais supplémentaires pour l'utilisation de votre téléphone mobile (appel, SMS de la France vers la France ou vers un autre pays de l'EEE, Internet) pendant la Coupe du monde de rugby ou les JO 2024 en France.

Vos appels, vos SMS et vos données mobiles (navigation sur Internet, streaming de musique et de vidéo, etc.) sont facturés au tarif national, c'est-à-dire au même prix que les appels et les SMS dans votre pays de résidence.

Si vous avez un forfait illimité, vous pouvez en profiter sans surcoût pour appeler et envoyer des SMS. Votre opérateur peut juste plafonner la consommation des données mobiles en itinérance à une utilisation dite raisonnable ("fair use"). Il doit vous informer de ce plafond et vous alerter quand vous l'atteignez.

Plus d'informations dans notre article "communications en Europe"

Bon à savoir : aucun frais supplémentaire ne vous est facturé pour la réception d'appels ou de SMS en France, même si la personne qui vous appelle utilise un opérateur étranger.

Oui.

Si votre opérateur n'est pas basé dans un pays de l'Espace Economique Européen (27 pays de l'UE + Islande, Norvège et Lichtenstein), vous devrez payer un surcoût si vous utilisez votre téléphone en France. Ces frais peuvent être relativement élevés, notamment pour l'utilisation d'Interneet sur mobile.

Renseignez-vous auprès de votre opérateur avant de partir en France pour la Coupe du monde de rugby ou les JOP 2024. 

Renseignez-vous également sur les applications et services d'appels internationaux qui vous permettent d'appeler gratuitement vos amis et votre famille via Internet.

  • Déverrouillez votre téléphone pour pouvoir accepter une carte SIM d'un autre fournisseur. Les cartes SIM peuvent être achetées directement auprès d'un opérateur téléphonique ou chez un revendeur tel qu'un bureau de poste, un supermarché ou un bureau de tabac.
  • Assurez-vous que la carte répond à vos besoins en termes de volume de données et d'appels, mais aussi en termes de pays couverts.
  • Vérifiez la durée de validité des cartes et des recharges, notamment si vous pourrez quand même recevoir des appels si votre recharge est vide ou si vous pourrez être remboursé du crédit restant sur la carte prépayée quand vous quittez la France (pas d'obligation légale).
  • Si vous achetez une carte SIM virtuelle (eSIM) proposée par la plupart des opérateurs, vérifiez si votre téléphone est compatible.

Avant de souscrire un forfait téléphonique en France, vérifiez d'abord auprès de votre opérateur si les appels et les SMS vers l'étranger sont déjà couverts par votre forfait. 
Renseignez-vous également sur les applications et services d'appels internationaux qui vous permettent d'appeler gratuitement vos amis et votre famille via Internet.

Si vous décidez de souscrire un contrat en France :

  • débloquez votre téléphone ;
  • Vérifiez sa compatibilité avec le réseau GSM utilisé par les opérateurs français ;
  • Rendez-vous dans une boutique d'un opérateur français avec une pièce d'identité et un justificatif de domicile ;
  • Souscrivez un contrat sans engagement, que vous pouvez résilier à tout moment. Vérifiez les conditions de résiliation et les frais éventuels.
  • Vérifiez également le volume d'appels et de données ainsi que les pays couverts.
  • En cas de paiement par prélèvement automatique ou par carte, l'opérateur vous demandera sûrement un compte bancaire en France ou une carte émise par une banque française. Si vous êtes résident de l'Union européenne, insistez sur votre droit à disposer d'un compte bancaire dans n'importe quel État membre de l'UE et sur la possibilité d'effectuer des prélèvements automatiques dans l'espace unique de paiement européen (SEPA). Plus d'informations dans notre article sur les paiements en Europe.
  • Au moment de résilier votre abonnement, consultez les conditions générales. Préférez toujours une résiliation écrite pour garder une preuve. Si vous devez envoyer du matériel fourni par l'opérateur, optez pour une lettre recommandée. 

Si vous souhaitez souscrire un abonnement téléphonique en France, assurez-vous dans un premier temps auprès de votre opérateur que les communications vers l’étranger ne sont pas déjà incluses dans votre forfait.

Si ce n’est pas le cas  :

  • Méfiez-vous des offres trop alléchantes : un professionnel a le droit de vous proposer des réductions, mais renseignez-vous sur les modalités d’obtention de ces réductions. Une réduction liée à l’âge par exemple doit clairement apparaître sur le site.
  • Vérifiez que les informations obligatoires sont présentes : dénomination sociale, adresse de siège social ainsi qu’adresse e-mail, coordonnées téléphoniques, coût total du service ainsi que des éventuels frais supplémentaires, modalités de paiement, existence ou absence d’un droit de rétractation et ses modalités d’exercice, durée de la validité de l’offre et du prix proposés, date de commencement de l’abonnement.
  • Les informations principales doivent vous être fournies sur support écrit ou tout autre support durable après la conclusion du contrat : confirmation des informations précédemment données, information sur les conditions et les modalités du droit de rétractation, adresse et téléphone de l’établissement du fournisseur où le consommateur peut présenter ses réclamations. Le numéro de téléphone ne doit pas être un numéro surtaxé.
  • Au moment de la conclusion du contrat, vous devez être averti des conséquences de son engagement : lors du récapitulatif de la commande, vous devez pouvoir modifier vos choix et de corriger les erreurs éventuelles.
  • Pour comparer les offres, vous pouvez utiliser des comparateurs d’offres. Certains sont proposés gratuitement par des associations de protection de consommateurs ou des sociétés commerciales.

La France compte de nombreux hotspots Wifi et zones d'accès public gratuit à Internet, dans les centres villes, les aéroports, les hôtels, les magasins, les cafés ainsi que dans les bâtiments publics. Vous devrez peut-être vous inscrire pour avoir accès au service. 

Attention ! En vous connectant à un WifI public, vous prenez le risque d'un vol de données personnelles ou d'infection par un virus. Connectez-vous que dans des lieux que vous connaissez ou qui vous semblent sûrs. Vous pouvez aussi utiliser des services de cryptage ou de VPN pour sécuriser votre accès.

Bon à savoir : certains réseaux nécessitent une inscription et des frais peuvent vous être facturés.

En France, les numéros suivants sont surtaxés. Ils ne sont pas compris dans l’itinérance. Sachez les reconnaître pour les éviter !

  • les numéros à 10 chiffres commençant par 08 ;
  • les numéros à 4 chiffres commençant par 3 ou 10 ;
  • les numéros à 6 chiffres commençant par 118 ;

Lorsque vous appelez un de ces numéros, les 10 premières secondes vous informent du caractère payant de ces appels avant le début effectif de la facturation.

Vous devez vous rapprocher de votre opérateur national pour connaître le prix d’appel vers ces numéros.

Bon à savoir : un professionnel ne peut pas surtaxer un numéro de téléphone destiné à recevoir les appels des consommateurs pour obtenir la bonne exécution d'un contrat ou le traitement d'une réclamation. Ce numéro doit être indiqué dans le contrat et la correspondance.

Attention ! Certains numéros dit spéciaux sont gratuits (par exemples les numéros dits « verts » en 0 800 à 0 805) pour le consommateur français, mais peuvent être payants pour un consommateur étranger. Vérifiez bien ce que prévoit votre abonnement avant de les appeler.

  • Vous avez souscrit votre abonnement dans un pays européen

Si vous avez souscrit votre abonnement dans un État membre de l'Espace économique européen (27 pays de l'UE + Norvège, Islande et Liechtenstein), vous bénéficiez de la portabilité transfrontalière.

Vous pourrez bénéficier de votre abonnement, accéder aux mêmes contenus dans les mêmes conditions que dans votre pays de résidence, sans frais supplémentaires, lors de votre séjour temporaire en France. 

Sont couverts les abonnements payants comme les plateformes de streaming vidéo, le téléchargement de livres électroniques, l'accès aux émissions de télévision à la demande des chaînes nationales privées ou la diffusion d'événements sportifs par des services premium. 

Attention, si vous vous inscrivez à un service en France pendant votre séjour, vous ne pourrez pas l'utiliser à votre retour définitif dans votre pays. 

Plus d'informations dans notre article sur la portabilité des services de contenu en ligne

 

  • Vous avez souscrit votre abonnement hors EEE

Vérifiez auprès de votre fournisseur si les voyages temporaires sont couverts par votre contrat et dans quelle mesure vous pouvez accéder aux services depuis l'étranger. 
Si vous envisagez de vous abonner à un service VPN, vérifiez les restrictions éventuelles dans votre abonnement. 
Sachez également que vous n'êtes pas autorisé à télécharger et à partager du contenu protégé par des droits d'auteur ou de propriété intellectuelle.

Bon à savoir : si vous êtes abonné à un service de streaming de musique, vérifiez si vous pouvez utiliser votre abonnement à l'étranger, notamment si c'est un compte gratuit.

  • Contactez en premier lieu par écrit l'opérateur. Gardez une preuve de vos échanges. Si vous avez opté pour un opérateur français, et que vous rencontrez un problème pendant ou à la fin de votre contrat, contactez le service clients de l'opérateur. Vous trouverez ses coordonnées sur votre facture ou sur le site internet de l'opérateur. 
  • En cas d'échec de cette première démarche :

                 - si vous résidez en France, vous pouvez vous faire aider dans vos démarches par la médiation des communications électroniques ou une association de consommateurs dont vous trouverez les coordonnées sur le site de la repression des fraudes. Vous pouvez aussi signaler votre problème avec le professionnel sur la plateforme Signal Conso.

                - Si vous résidez dans un autre pays de l'UE que la France, en Islande ou en Norvège, le Centre Européen des Consommateurs de votre pays peut vous aider. Consultez le site du réseau des CEC pour trouver ses coordonnées.

                - si vous résidez en dehors de l'UE, contactez l'ambassade ou le consulat de votre pays en France ou signaler votre litige sur le site econsumer.gov, via son formulaire en ligne ou encore contactez les membres de l'organisme consumersinternational.org.

Financé par l'Union européenne. Les points de vue et les opinions exprimés n'engagent toutefois que leur(s) auteur(s) et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'Union européenne ou du Conseil européen de l'innovation et de l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EISMEA). Ni l'Union européenne ni l'autorité subventionnaire ne peuvent en être tenues pour responsables.