Camping en Europe : tout ce que vous devez savoir

Vous souhaitez réserver un camping dans un autre pays européen ? Vous avez un problème suite à un séjour en camping lors de vos vacances en Europe ? Ces conseils sont pour vous.

Quelle différence entre les terrains de camping ?

Un terrain de camping est une parcelle aménagée de camping et de caravanage destinée à l'accueil de tentes, de caravanes, de résidences mobiles, d'habitations légères de loisirs (de type mobile-home).

En Europe, vous bénéficierez généralement d'un emplacement d'une superficie de :

  • 70 m² au minimum pour les campings 1 ou 2 étoiles,
  • 80 m² pour les campings 3, 4 ou 5 étoiles.

Tous les équipements et installations mentionnés sur les documents publicitaires et contractuels doivent être présents et en état de fonctionnement. 

    Le camping en France

    En France, le classement d'un camping est facultatif et se fait à la demande de l'exploitant. En revanche, il est indispensable pour bénéficier de l'application du taux réduit à 10 % de la TVA. L'exploitant d'un terrain de camping non classé doit facturer ses prestations au taux normal de 20 %.

    Un terrain de camping peut être de :

    • tourisme, lorsque plus de la moitié des emplacements est destinée à la location à la nuitée, à la semaine ou au mois pour une clientèle de passage,
    • ou loisirs, lorsque plus de la moitié des emplacements est destinée à une location supérieure à un mois par une clientèle qui n'y élit pas domicile.

    Il existe 2 catégories :

    • les terrains de camping de 1 à 5 étoiles (attribution des étoiles en fonction du confort des équipements et des aménagements, des services fournis aux clients, de l'accessibilité et du développement durable etc...) : surface minimale d'un emplacement doit être de 70 m² pour les 1 et 2 étoiles et 80 m² pour les 3, 4 et 5 étoiles.
    • les aires naturelles sans attribution d'étoiles soumises à des règles particulières.

    Quelles informations demander avant de camper ?

    Avant de partir camper en Europe, demandez par écrit les informations suivantes :

    • Les renseignements administratifs sur le camping (nom, adresse, site internet, classement...) ;
    • Le descriptif de l'hébergement (type, superficie, capacité maximale en nombre de personnes, hébergement accessible aux personnes handicapées...) ;
    • La situation géographique du camping et son environnement ;
    • Les équipements communs situés sur le camping (lave-linge, piscine...) ;
    • La disponibilité des services sur le camping (épicerie, pizzeria...) ;
    • Le prix de la location pour la période considérée ;
    • Le prix des prestations annexes ou suppléments non compris dans le prix de la location (eau, électricité, location de draps, accessoires pour les enfants, supplément pour voiture...) ;
    • Les conditions de location (frais de réservation, possibilité d'assurance annulation et coût...) et les restrictions diverses (interdiction de fumer...) ;
    • L'autorisation de venir avec son animal de compagnie et si oui, à quelles conditions ;
    • Une notice d'information en cas de location d'un emplacement à l'année pour l'installation d'un mobil-home (le client doit attester en avoir pris connaissance avant de signer son contrat de location à l'année).

    Quelles informations à votre arrivée au camping ?

    A votre arrivée, vous devez être informé, par affichage dans le camping ou par remise de documents en main propre : 

    • des tarifs applicables : emplacement, frais de ménage dans un mobil-home... Attention ! Les tarifs peuvent varier en fonction de la saison.
    • le classement et la catégorie du camping : 1 ou 3 étoiles, camping municipal, camping réservé aux camping-car...
    • le réglement intérieur du camping.

    Que faire en cas de problèmes avec le camping en Europe ?

    En cas de problèmes au camping :

    • Adressez-vous prioritairement au propriétaire du camping pour trouver un arrangement amiable (changement d'emplacement à cause des voisins bruyants...) ;
    • Conservez l'annonce publicitaire, le descriptif précontractuel et tous les courriers échangés ;
    • Prenez des photos, des vidéos ou demandez à des voisins de témoigner ;
    • Faites intervenir un huissier de justice (ce qui implique des frais d'honoraires) qui constatera de la non-conformité du camping ;
    • Si vous ne trouvez pas de solution amiable avec un propriétaire de camping basé dans l'UE, au Royaume-Uni, en Islande ou en Norvège, contactez-nous 

    Si j'annule ma réservation, serai-je remboursé ?

    Si vous avez versé une certaine somme à l’exploitant du camping pour confirmer votre réservation, en cas d'annulation, l’exploitant du camping pourrait refuser de vous rembourser.

    Deux cas de figure sont à distinguer :

    • Vous avez versé un acompte. C'est le premier versement à valoir sur un achat, c'est à dire que c'est une partie du prix à payer et son versement implique un engagement définitif de votre part. Avant d'annuler votre réservation, lisez les conditions générales du camping ! Vous pourriez être amené à devoir payer l'intégralité du prix ou à ne pas être remboursé des sommes déjà versées.
    • Vous avez versé des arrhes. Votre réservation n'est pas définitive et vous pouvez vous désengager. Mais les sommes versées pour réserver un emplacement de camping sont cependant perdues si vous êtes à l'origine de l'annulation. Si l'annulation provient du propriétaire du camping, celui-ci devra vous rembourser d'un montant égal à deux fois les arrhes versées. 

    Conseil : Lisez attentivement le contrat ou les conditions générales du camping sur son site Internet. Si le contrat n'est pas clair à ce sujet, les sommes versées sont considérées comme des arrhes, et sont donc perdues le plus souvent.