Bagages en avion : restrictions et problèmes

Par mesure de sécurité, tous les objets ne sont pas admis dans vos bagages lors d’un voyage en avion, il existe de nombreuses restrictions.  Les règles de transport, de taille et de poids des bagages étant souvent différentes d’une compagnie aérienne à une autre, il convient de toujours consulter les conditions générales de transport de sa compagnie aérienne. En cas de retard, dommage ou perte de bagage pendant le voyage en avion, la convention de Montréal prévoit des remboursements mais à demander dans des délais très strictes à respecter.

Les objets interdits en soute comme en cabine

En soute comme en cabine, il est formellement interdit de placer dans vos bagages tout objet contondant ou tranchant, toute substance ou matière dangereuse. Tout objet de ce type vous sera retiré lors des contrôles de sûreté et pourra être détruit sans que vous puissiez en obtenir dédommagement. Evitez les accessoires imitant des formes d’armes (ceinture en forme de cartouchières, briquet en forme de grenade etc…).

→ Vérifiez si votre produit est interdit en cabine comme en soute.

Pour connaître les produits interdits d'entrée sur certains territoires (produits alimentaires et d'équipement), renseignez-vous auprès des services consulaires ou de l'office du tourisme du (des) pays de destination.

Que faut-il éviter de mettre dans son bagage en soute ?

Mieux vaut éviter de placer dans son bagage en soute des objets :

  • électroniques (appareil photos, Smartphone, caméra…),
  • en verres ou fragiles (lunettes de soleil)
  • précieux (bijoux)
  • indispensables (médicaments importants, robe de mariée…).

En cas de perte ou dommage, vous ne serez pas remboursés. En effet, les compagnies aériennes excluent généralement de leurs responsabilités ces types d’objets qui auraient été placés dans les bagages en soute. Consultez les conditions générales de votre transporteur et surtout le paragraphe concernant les objets exclus de sa responsabilité.

Si vous souhaitez tout de même transporter ces objets dans votre bagage en soute, il est possible de faire une déclaration préalable auprès de la compagnie aérienne. Cette déclaration donne lieu au paiement d’un surcoût mais couvrira le transport de ces objets et permettra une indemnisation en cas de problème au cours du trajet.

La cigarette électronique est également interdite dans les bagages en soute  mais elle est tolérée en cabine sans possibilité de la recharger.

Bagage en cabine et liquide : quelles sont les règles ?

Suite à plusieurs tentatives d’attentats à l’explosif liquide à bord de certains avions, la Commission européenne a instauré en novembre 2006 une limitation sur le transport des produits liquideen cabine.

Les passagers ne peuvent emporter, au-delà des contrôles de sécurité à l’aéroport, aucun récipient excédant une capacité de 100 millilitres. Cette règle s’applique à tous les liquides (bouteille d’eau, parfums, articles de toilette…), sauf exceptions, comme pour les médicaments et produits spéciaux devant être utilisés au cours du voyage, comme des aliments pour bébé.

Les contenants de maximum 100 ml doivent être placés dans un sac en plastique, transparent et refermable qui sera montré lors des contrôles de sécurité. Un seul sac d’une contenance d’un litre maximumest autorisé par passager.

Astuce : emmenez une bouteille vide, que vous pouvez remplir après les contrôles de sécurité aux robinets dans la salle d’embarquement.

Pour des liquides de plus de 100 ml, tels que des boissons ou des parfums, ils doivent être placés en soute.

Achat en duty free

Si vous achetez des liquides (parfum, alcool...) en zone duty free, assurez-vous de la possibilité de les transporter dans vos bagages à main.

  • Si vous achetez des liquides dans les zones de duty free d'un aéroport européen ou à bord de vols intra-européens : vous pourrez les emporter à bord s’ils se trouvent scellés dans un sac plastique spécial transparent.
  • Si vous achetez des liquides dans les zones de duty free d'un aéroport non-européen ou à bord de vol non UE : vous ne pourrez pas les emporter à bord de l'avion.

Attention aux correspondances ! Si vous voyagez de New-York à Marseille via Paris, lors de votre correspondance à Paris, vous ne pourrez pas emporter à bord la bouteille de parfum achetée dans la zone duty free de l’aéroport de New York.

Bagage à main : quel poids et quelle dimension ?

Les compagnies aériennes peuvent fixer une limite de poids, de taille et une quantité de bagages à main autorisée. Il n’existe pas de réglementation européenne harmonisée sur les dimensions et poids des bagages à main et les règles sont souvent différentes d’une compagnie aérienne à une autre.

Vérifiez avant de partir les conditions générales de transport de la compagnie choisie pour connaître la taille et le poids des bagages à main autorisés. En cas de changement de compagnie au cours du trajet, vérifiez ces informations auprès de toutes les compagnies sur lesquelles vous allez voler.

Lire la prise de position du CEC France sur la révision du règlement européen 261/2004 appelant à une harmonisation des règles de transport de bagages dans l’UE.

Les médicaments en avion : bagage en soute ou en cabine ?

En principe, les médicaments liquides sont acceptés en cabine si ces produits sont nécessaires au voyage. Des contrôles de sécurité supplémentaires peuvent être pratiqués.

Si vous avez besoin de votre traitement lors de votre trajet en avion, pensez à effectuer les bonnes formalités. Transportez vos médicaments dans un emballage avec leur notice. Si vous suivez un traitement pour une maladie chronique, pensez à prendre avec vous une dose supplémentaire à celle nécessaire pour la stricte durée de votre voyage, au cas où votre vol serait retardé ou annulé. 

Concernant votre passage aux douanes, pensez aux justificatifs suivants si votre médicament est de la famille des stupéfiants (Morphine par exemple) :

  • Dans un pays de l’Espace Schengen : l’autorisation de transport qui permet de justifier de la nature licite du médicament.  Cette autorisation est délivrée par l’Agence Régionale de santé du département où exerce votre médecin prescripteur. Elle est valable 30 jours.
  • Dans un pays hors espace Schengen ou hors Union européenne : vous devez obligatoirement avoir avec vous l’ordonnance de votre médecin et la présenter aux autorités de contrôle en cas de demande.

En cas de doute, contactez le service des douanes.

Pour les autres médicaments non stupéfiants, il n’y a pas d'harmonisation internationale, seulement quelques recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cela signifie que chaque pays a ses propres dispositions. Vous devez donc vous renseigner auprès de votre ambassade ou de votre consulat dans votre pays de destination. Dans tous les cas présentez-vous avec l’ordonnance de votre médecin.

ATTENTION : Si votre traitement nécessite des piqures, seringues et autre matériel pensez à fournir un certificat médical en anglais et dans votre langue afin d’attester que votre matériel est entièrement dédié à votre pathologie.

Voyager en avion avec un bébé

Vous avez le droit d’emporter en cabine tous les aliments et médicaments dont votre bébé a besoin sans restriction. Des contrôles peuvent cependant être effectués par les agents de sécurité.

Les produits de soins liquides (lotion pour le change) sont soumis à une réglementation particulière. Ils doivent faire moins de 100ml chacun et être place dans un sac plastique transparent (20 cm par 20 cm).

Si vous souhaitez transporter votre poussette ou votre siège pour enfant, chaque compagnie a ses propres règles ! N’hésitez pas à contacter la compagnie pour obtenir les renseignements nécessaires.

Nourriture : privilégiez le transport en soute

Si vous souhaitez ramener de vos vacances des produits gastronomiques, mieux vaut privilégier le transport en soute.

En cabine, des restrictions existent : confiture, mousse, crème, sauce, compote, pâté, rillettes, fromage à pâte molle ou tout aliment qui présente un caractère similaire à un liquide ou à un gel doivent être d’une capacité inférieure à 100g ou 100 ml et placés avec les autres liquides dans un sac fermé transparente.

Les autres produits sont en principe autorisés (ex : sandwich) mais en fonction de leur consistance, leur conditionnement (sous vide, boites, bocaux, conserves...) et leurs caractéristiques (masse, volume...), les agents de sûreté peuvent les refuser. Soyez prévenus !

Plus d'informations sur le site de l’aviation civile.

Bagage perdu ou retardé ?

Votre bagage n'est pas à l'aéroport d'arrivée. Est-il perdu ou retardé ?

Un bagage est retardé lorsqu’il n’est pas présent à votre descente de l’avion mais qu’il vous est livré dans les 21 jours. Si pendant la période d’absence de votre bagage, vous achetez des produits de première nécessité (produits d’hygiène, sous-vêtements, etc.), gardez précieusement tous les tickets de caisse et factures pour demander le remboursement à la compagnie. Mais attention, les compagnies aériennes vérifient toutes les factures donc rachetez que les produits qui vous sont absolument nécessaires.

Un bagage est considéré comme perdu si le transporteur admet la perte de votre bagage enregistré ou si votre bagage ne vous est pas livré dans les 21 jours qui suivent votre arrivée.

En cas d’absence de bagage, la compagnie peut parfois vous fournir un kit de première nécessité ou vous donner un avoir pour couvrir vos premières dépenses dues à l’absence de votre valise, mais ce n’est pas une obligation.

Bon à savoir : Si vous effectuez un vol retour et que vos bagages ne sont pas à destination, la compagnie aérienne ne procédera pas à un remboursement des produits que vous seriez susceptibles d'avoir chez vous. Elle devra toutefois indemniser les produits qui vous seraient essentiels (médicaments, matériels et effets particuliers ou pour un évènement précis), toujours sur présentation des justificatifs.

Que faire en cas de problème de bagage perdu ou retardé en avion ?

Si votre bagage n’est pas à votre descente d’avion, voici les démarches à faire :

  • Signalez immédiatement à l’aéroport l’absence de votre valise au guichet de la dernière compagnie qui vous a transporté ou au guichet « bagage » de l’aéroport. La compagnie doit vous remettre un numéro de dossier (PIR). Conservez- le car il vous sera demandé pour le traitement de votre réclamation. S’il n’y a pas de guichet, contactez-la le plus rapidement possible pour signaler l’absence de votre bagage et obtenir un numéro de dossier. Si vous êtes en vacances, n’attendez pas d’être rentré chez vous.
  • Gardez tous vos documents de voyage : cartes d’embarquement, reçus d’enregistrement de votre valise, étiquette du bagage si vous le récupérez.
  • Si vous recevez votre bagage en retard, vous avez 21 jours à partir de sa réception pour envoyer votre réclamation par écrit à la compagnie et demander le remboursement des achats de première nécessité sur présentation des factures.  Utilisez son formulaire en ligne.
  • Si vous ne recevez pas votre bagage, vous êtes alors en droit de réclamer le remboursement de vos biens et de votre valise perdus en présentant des factures d’achat. Si vous ne disposez pas de justificatifs, un dédommagement au poids peut vous être proposé (environ 20 € par kilogramme).

Sachez qu’en cas de perte des bagages, les compagnies aériennes ne remboursent pas les effets personnels perdus sur la base de leur valeur neuve mais appliquent souvent une décote.

La compagnie devra vous rembourser le montant de votre perte que vous aurez prouvé mais dans la limite du plafond de 1400 € environ par passager (convention de Montréal).

  • Si votre préjudice est inférieur à 1400 €, vous ne pourrez prétendre qu’au remboursement du montant de votre dommage.
  • Si le montant de votre dommage prouvé est supérieur à 1400 €, vous ne pourrez prétendre qu’à une indemnisation égale à ce plafond.

Rien ne vous empêche par la suite de demander en justice selon votre droit national par exemple une indemnisation supplémentaire. Vous avez deux ans pour engager une action en justice à l’encontre de la compagnie.

Bagage endommagé : 7 jours pour déclarer

Si vous constatez à l’aéroport d’arrivée que votre bagage a été abîmé ou détruit pendant le transport, vous pouvez demander le remboursement du prix de votre valise et des biens détériorés au transporteur. Vous devez pour cela écrire à la compagnie dans un délai de 7 jours suivant la réception de votre valise en fournissant un maximum d’éléments concernant les biens endommagés pendant le transport (photographies des biens endommagés, factures d’achat…).

La compagnie devra vous dédommager dans la limite du plafond de 1400 € environ par passager (convention de Montréal).

  • Si votre préjudice est inférieur à 1400 €, vous ne pourrez prétendre qu’au remboursement du montant de votre dommage.
  • Si le montant de votre dommage prouvé est supérieur à 1400 €, vous ne serez indemnisé que dans la limite de ce plafond.

Rien ne vous empêche par la suite de demander en justice selon votre droit national par exemple une indemnisation supplémentaire. Vous avez deux ans pour engager une action en justice à l’encontre de la compagnie.

Qui peut m'aider en cas de problème ?

Si votre litige avec la compagnie aérienne ne trouve pas de solution amiable, vous pouvez :