Où acheter des billets pour la Coupe du monde de rugby ?

La Coupe du monde de rugby aura lieu en France du 8 septembre au 28 octobre 2023. La billetterie est déjà ouverte. Un seul site officiel assure la vente des billets pour les matchs ou pour les "packs". Plus d'informations dans cet article sur l'achat des billets pour la Coupe du monde de rugby 2023.

Un seul site officiel vend des billets pour la Coupe du monde de rugby : rugbyworldcup.com

La prévente offrait la possibilité d'acheter :

  • le " Pack Équipe" qui permet d’assister aux 4 matchs de poules d’une équipe, avec la possibilité d’ajouter un quart de finale en option en cas de qualification. 
  • Le format "3 matchs" du "Pack Ville" qui permet d’assister à 3 rencontres, dont 2 choisis, dans l’une des 9 villes hôtes.
  • Le format "Tous les matchs" du "Pack Ville" qui permet d'assister à tous les matchs de poule de la ville hôte de leur choix.

Actuellement, seuls des billets à l'unité peuvent être achetés. 

La vente et la revente des billets à l'unité n'est possible que sur le site officiel.

Non.

La vente des billets et des packs en dehors du site officiel est interdite et constitue un délit (article 313.6.2 du code pénal).

C'est aussi très risqué. Vous pourriez vous voir refuser l'entrée à l'épreuve s'il s'agit d'un faux billet ou d'un billet électronique vendu plusieurs fois.

N'hésitez pas signaler ce site sur la plateforme de la répression des fraudes SignalConso.

Si vous êtes victime d’une escroquerie, déposez une pré-plainte auprès des services de la police : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr.

Oui.

Renseignez -vous sur le site officiel de la Coupe du monde de rugby. Cela peut également être inscrit dans la confirmation d'achat de vos billets.

Financé par l'Union européenne. Les points de vue et les opinions exprimés n'engagent toutefois que leur(s) auteur(s) et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'Union européenne ou du Conseil européen de l'innovation et de l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EISMEA). Ni l'Union européenne ni l'autorité subventionnaire ne peuvent en être tenues pour responsables.