Thomas Cook Airlines

La compagnie aérienne Thomas Cook Airlines a cessé son activité le 23 septembre 2019.

Mise à jour : oct. 2019

Le groupe Thomas Cook auquel appartient la compagnie Thomas Cook Airlines a annoncé l’arrêt de son activité et son placement en liquidation judiciaire.

Toutes les informations concernant la situation de la compagnie sont consultables sur le site de l’aviation civile britannique : https://thomascook.caa.co.uk/

La situation actuelle de la compagnie ne permet plus d’envisager un règlement amiable des litiges. Le CEC France ne peut donc pas traiter les demandes des consommateurs.

Votre vol était inclus dans un voyage acheté auprès d'une agence Thomas Cook

L'agence de voyage britannique Thomas Cook est en liquidation judiciaire. Lisez notre article dédié dans la rubrique Prestataires touristiques en faillite.

Votre vol était inclus dans un voyage acheté auprès d'une autre agence française

Si votre vol est inclus dans un voyage à forfait (transport + hébergement vendu par une agence dans un même contrat), votre agence reste responsable de la réalisation des prestations et doit organiser un transport alternatif si votre vol est annulé.

Conseils si vous avez réglé votre vol par carte bancaire

  • Faites opposition au paiement dans les meilleurs délais. Les paiements par carte bancaire sont en principe irrévocables. Cependant, l'article L133-17 du Code Monétaire et Financier prévoit des exceptions notamment en cas de perte ou de vol de la carte mais également en cas de liquidation ou redressement judiciaire du bénéficiaire, peu importe sa nationalité. Le Code Monétaire et Financier ne précisant pas de délai spécial, nous vous conseillons d’agir le plus rapidement possible (article L133-24 du Code Monétaire et financier).
  • Certaines cartes bancaires proposent la procédure de « chargeback » permettant ainsi au consommateur d’être remboursé directement par sa banque. N’hésitez pas à vérifier auprès de votre établissement bancaire ou émetteur de carte de crédit. 

Attention ! Le CEC France ne peut pas garantir l'exhaustivité, l'exactitude ou l'actualisation de ces informations. Il ne saurait être tenu responsable de ces informations et du préjudice qui en découlerait.