Comment repérer la contrefaçon en ligne ?

Plusieurs indices peuvent vous éviter de tomber dans le piège de la contrefaçon sur Internet.

Mise à jour : Oct. 2018

  • Si vous tapez le nom d’une grande marque dans un moteur de recherche, méfiez-vous des sites référencés en bas de page ou non référencés sur la première page. Les grandes marques ne manquent généralement pas de pratiquer un référencement efficace sur internet, souvent payant permettant de se hisser dans la première moitié de page voire en première position. Mais attention : tous les sites figurant dans la première moitié de la page ne sont pas forcément officiels ! Certains faux sites peuvent être très bien référencés.

  • Dans les résultats du moteur de recherche, regardez bien la description ( appelée « snippet » ) située sous le lien du site affiché. Le snippet du lien d’un site officiel présente généralement la marque en une ou deux phrases construites. Le snippet d’un faux site se résume souvent à un enchaînement de noms de produits succédés d’expressions telles que « pas cher », « livraison gratuite », « économie », « femme », « homme » ou encore un pourcentage de réduction, correspondant purement à un ensemble de mots-clés que taperaient les consommateurs ciblés sur un moteur de recherche.
  • Vérifiez qui a enregistré le site et à partir de quel pays via WHOIS, DENIC (pour les noms de domaine en .de), AFNIC (pour les noms de domaine en .fr).
  • Comparez les prix pratiqués avec la boutique officielle de la marque. Méfiez-vous des prix trop bas ou mentionnant une réduction importante.
  • Vérifiez que le site dispose de mentions légales faisant apparaître les coordonnées complètes du vendeur et de conditions générales de vente.
  • Comparez le logo de la marque avec celui qui est affiché sur le site en question.
  • Lisez attentivement les offres, conditions générales… sur le site. Si elles sont rédigées dans un français approximatif, il peut s’agir d’un faux site, les véritables titulaires de marques ou revendeurs agréés étant assez attentifs à l’utilisation de la langue française.
  • Enfin, faîtes attention aux modes de paiement proposés : si vous souhaitez acheter un produit soumis à un risque important de contrefaçon, préférez toujours des modes de paiement vous permettant de voir réellement le produit avant de payer. Le plus souvent un site commercialisant de la contrefaçon, exigera un paiement à l’avance. Evitez les transferts d’argent en liquide par mandat cash ou postal, sans garantie.

Vérifiez auprès de la marque si votre vendeur fait partie de la liste des revendeurs autorisés et signalez-lui tout vendeur indésirable.

Certains produits de luxe, à forte spécificité ou de haute technologie, sont en effet commercialisés uniquement dans un réseau de distribution restreint. Ceux-ci ne pourront alors pas être valablement vendus neufs sur un site internet tiers et des produits proposés dans ces conditions seront forcément des contrefaçons, peu importe les allégations dudit site.

Pas de recours contre le site de petites annonces

Si vous avez acheté de la contrefaçon via un site d'enchères ou de petites annonces, vous ne pourrez pas engager la responsabilité de ces sites qui sont des tiers au contrat qui vous lient à votre vendeur.